Il y a plusieurs centaines d’actes chirurgicaux qui peuvent être réalisés. En France, les professionnels concernés réalisent plus de 500 000 interventions toutes confondues. Généralement leurs coûts dispendieux sont rarement pris en charge au niveau de la Sécurité sociale. Pour accompagner les personnes désireuses de se tourner vers cette solution, certaines compagnies d’assurance proposent des formules personnalisées pour une prise en charge optimale.

Sécurité sociale et prise en charge de la chirurgie esthétique

Pour une personne qui souhaite réaliser une Chirurgie esthétique, il vaut mieux opter pour une mutuelle santé. Pour cause, l’Assurance maladie ne considère pas l’intervention comme un acte thérapeutique. De ce fait, elle n’est pas éligible pour une demande de remboursement. Ce constat s’applique aussi bien à tous les actes de chirurgie esthétique entrepris en France qu’à ceux réalisés à l’étranger. 

Pour une personne possédant une Assurance maladie, tous les frais inhérents à une procédure de chirurgie esthétique restent entièrement à sa charge. Il en va de même pour tous les frais intervenant à la suite de l’intervention qui inclut une malfaçon, une insatisfaction et une complication. 

Seules les complications médicales graves telles que la septicémie et l’embolie pulmonaire et les complications qui nécessitent une hospitalisation en soin intensif sont prises en charge auprès de la Sécurité sociale.

Mutuelle santé et chirurgie esthétique

La souscription d’une mutuelle santé permet de bénéficier d’un remboursement dans le cadre d’une chirurgie esthétique. En effet, la souscription à une complémentaire peut offrir une couverture optimale selon les conditions du contrat. Cela représente une bonne chose compte tenu de l’importance de la facture que représente une opération esthétique. 

Dans le cadre des soins spécialisés, les dépassements d’honoraires sont souvent à prendre en compte. L’assurance amortira donc les frais plus ou moins conséquents. Le contenu de chaque formule est varié en fonction des besoins du client. Il est même possible d’avoir des services supplémentaires comme l’obtention d’un téléphone, la présence d’un lit d’accompagnement ou la connexion wifi. 

Assurance maladie et chirurgie réparatrice

Contrairement à la chirurgie esthétique, la chirurgie réparatrice ne sert pas à embellir le physique d’un patient. Elle sert principalement à redonner au corps ou à une partie de celui-ci toute sa fonctionnalité. Autrement dit, elle repose sur la reconstruction physique du patient. Le recours à cette intervention peut avoir lieu dans différentes situations. Par exemple, cela peut être nécessaire en cas d’accident, de malformation ou de maladies telles que le cancer ou la paralysie. 

L’Assurance maladie prend en charge la totalité des frais relatifs à une chirurgie réparatrice. Les actes suivants font partie des opérations prises en charge : 

  • la chirurgie mammaire de réduction lorsque l’opération implique une réduction d’au moins 300 g pour chaque sein, c’est l’équivalent d’une ou deux tailles de bonnet sur un soutien-gorge ;
  • l’otoplastie ou la correction des oreilles qui décollent ;
  • la liposuccion et la plastie abdominale pour une intervention partielle ou totale ;
  • la rhinoplastie qui s’impose suite à un problème respiratoire qui empêche le patient de respirer correctement.

Afin d’enclencher la procédure d’indemnisation, la personne concernée doit obtenir une validation de la Sécurité sociale avant même la programmation de son opération. 

Author

Write A Comment