Les foyers français abritent aujourd’hui près de 20 millions d’animaux domestiques, avec en majorité des chats et des chiens mais également des NAC et même des animaux de basse-court (les poules étant particulièrement populaires). Cependant, seulement 6% de ces foyers optent pour l’assurance de leurs animaux alors que cette dernière existe depuis une quarantaine d’année.

Les animaux Français sont les moins assurés

Certains de nos voisins européens sont à la pointe dans ce domaine, en Grande Bretagne par exemple, ils sont près de 40% à assurer leur animal et 80% en Suède.
Cela est due au fait qu’en France la famille est assurée par la Sécurité sociale, aussi on a pas forcément le réflexe de s’interroger par rapport à son chat ou son chien.

Pourtant, un animal de compagnie reste un investissement, c’est avant tout un être vivant sensible aux maladies, à la vieillesse et aux blessures. Avec l’évolution de la palette des soins disponibles (scanner, ostéopathie, orthopédie ou encore chimiothérapie), il est certes possible de soigner de mieux en mieux nos compagnons à poils, à plumes ou à écailles mais la facture du vétérinaire peut rapidement devenir très élevée. On estime ainsi que les frais médicaux pour un animal, sur un an, peuvent varier de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers.

Les risques sont différents selon l’animal. Les chats et les chiens de race sont plus souvent sujets aux problèmes de santé (notamment les gros chiens) et les petits animaux, les reptiles et les oiseaux sont plus délicats à soigner ce qui entraîne une dépense plus importante en cas de problème.

L’âge de l’animal est aussi à prendre en considération, un individu âgé pourra par exemple être touché par des problèmes dentaire, de cœur, d’arthrose, …

Il ne faut cependant pas sous estimer l’utilité d’assurer un jeune animal car ces derniers, notamment pour les chats et les chiens, se montrent souvent plus bagarreurs ou aventuriers, ce qui peut occasionner des blessures.

Quel budget pour assurer un animal ?

Pour répondre aux problématiques des propriétaires, il existe un grand nombre d’assurance pour animaux avec des options et des prix divers, allant jusqu’au remboursement intégral des soins et permettant même d’assurer les NAC (auparavant ce secteur s’adressait aux chiens et chats).

Les entrées de gammes ne couvrent généralement que l’accident. Il existe ensuite plusieurs services tels que le remboursement des vaccins, du tatouage et de la stérilisation ou la prise en charge de compléments alimentaires et du vermifuge. Certaines assurances peuvent même assurer l’embauche d’une personne compétente chargée de garder l’animal en cas d’hospitalisation du maître, fournir une puce GPS reliée à un smartphone (utile en cas de perte ou de vol) ou encore gérer les frais relatifs à la mort de l’animal.

Les tarifs varient également selon la race, la taille et l’âge de votre compagnon (les deux premiers critères s’appliquant particulièrement aux chiens) et is est donc intéressant de comparer soigneusement les offres avant de faire un choix.

Author

Écrire Un Commentaire