Tout propriétaire de véhicule est tenu de souscrire une assurance automobile. Cependant, il faut savoir que les offres sont nombreuses et très variées. Les jeunes conducteurs ont souvent du mal à s’y retrouver. Pour choisir le meilleur contrat, il est important de connaître les facteurs à prendre en compte. Il est également nécessaire de s’en référer à des outils de comparateur. Ces derniers analysent de nombreuses données en quelques minutes. Ils permettent ainsi de gagner du temps et de se concentrer sur les points essentiels.

Choisir son type de véhicule

Pour souscrire la meilleure assurance auto, il est important de faire le bon choix de véhicule. Les compagnies d’assurance tiennent compte de nombreux détails. Il s’agit notamment de l’ancienneté du modèle. Avec un véhicule récent, le prix de la cotisation est relativement élevé. Le calcul se base sur les équipements et les détails de finition. Les assureurs tiennent aussi compte de la puissance du moteur ou du type de carburant utilisé.

Chercher les meilleures garanties

Les jeunes conducteurs ont le choix entre plusieurs polices d’assurance. Les plus connues sont les assurances « tous risques » et les assurances « au tiers ». La première formule est relativement chère. Elle s’applique à plusieurs cas de figure tels qu’un accident non responsable ou les bris de glace. D’une manière générale, elle inclut l’option « prêt de voiture ». Quant à la seconde formule, elle est abordable, mais la couverture reste relativement faible. Elle concerne principalement les incidents mineurs, qui n’entraînent que des conséquences superficielles. Quoi qu’il en soit, la valeur du véhicule et le budget constituent les principaux facteurs à considérer. Il faut également lire attentivement les conditions pour en savoir plus sur la surprime et la franchise.

Devenir un conducteur expérimenté

Pour réduire le prix des cotisations, il est possible d’opter pour la conduite accompagnée. Les auto-écoles mettent souvent en avant cet argument, puisqu’il présente certains avantages. Les jeunes conducteurs se voient la possibilité de perfectionner leur conduite. Ils acquièrent ainsi plus d’expérience au volant par rapport aux formations classiques. Sinon, il existe une autre alternative, passer le permis en tant que conducteur secondaire. Cependant, cette solution est moins avantageuse puisque le statut de jeune conducteur ne change qu’au bout de 3 ans.

Opter pour une assurance connectée

De nouvelles assurances sont uniquement dédiées aux jeunes conducteurs. Cette initiative tend à réduire les prix de leur première police d’assurance. Ils ne paient ainsi que pour les kilomètres qu’ils ont parcourus. Dans ce cas, le véhicule est équipé d’un boîtier connecté. Cette offre s’avère intéressante pour ceux qui ne font pas plus de 8000 km par an. Ils réalisent alors une économie allant jusqu’à 30 %. Il existe aussi un dispositif servant à collecter les données sur la conduite. Ces dernières concernent la prise des virages, le freinage, les horaires de circulation et l’accélération. Les assureurs les analysent en vue d’établir le score de conduite. Les jeunes conducteurs peuvent alors obtenir jusqu’à 40 % de remise sur la prime mensuelle.

Author

Écrire Un Commentaire