S’inscrire à un complémentaire santé est maintenant devenue une nécessité de premier degré. Il s’agit en effet d’une solution qui permet de nous couvrir en cas de maladie souvent imprévisible. Ainsi, on n’a pas le droit à l’erreur en choisissant un contrat de mutuelle santé compte tenu de son importance. Découvrez sur cet article les erreurs à ne pas commettre lors du choix.

Ne pas faire jouer la concurrence

Face au nombre grandissant des organismes d’assurances et de courtiers dans le domaine de complémentaire santé, il est souvent difficile de faire le choix parmi la diversité d’offres sur le marché. Toutefois, il ne faut jamais laisser le choix au hasard sous peine de choisir à la précipitation le mauvais prestataire. Ainsi, en choisissant votre contrat de mutuelle santé, faites jouer suffisamment la concurrence afin de dénicher la meilleure offre sur le marché.

Négliger les frais facturés

Qui dit assurance santé, dit frais. En effet, quel que soit le prestataire de votre choix, il y a forcément des frais engendrés par les contrats. Le problème c’est qu’il y a des organismes qui imposent sans gênes des frais abusifs. Ainsi, sans prêter suffisamment d’attention, vous risquez d’être pris au piège. Cela dit, avant de signer le contrat avec votre assureur, prenez le temps d’analyser minutieusement les frais d’adhésion, les gestions, les versements, l’arbitrage et autres.

Ignorer les conditions des avances

Cela peut être cliché, mais c’est vrai, il y a des personnes qui se moquent totalement des conditions des avances au moment de s’inscrire à une mutuelle et qui ont vite regretté. Ainsi, si les frais doivent être analysés soigneusement au préalable, il en est de même avec les avances. À titre d’information, l’avance est en quelque sorte un prêt dont l’assureur met à votre disposition. De manière générale, cette avance est une somme prêtée par votre assureur comprise entre 60 et 80 % de votre solde accumulé sur votre contrat. Alors, avant de choisir votre contrat, notez que l’intérêt de cette avance ne doit jamais excéder le 0,5 %.

Choisir un contrat qui n’offre pas suffisamment de flexibilité

À propos de souplesse de l’offre, soyez bien exigeant. Se tromper d’offre est d’ailleurs l’erreur la plus commise dans ce domaine. En effet, il y a des organismes d’assurances qui interdisent totalement à ses adhérents de s’inscrire à d’autres instituts. Alors, avant de signer votre contrat d’assurance, veillez à vérifier si l’offre est assez flexible pour que vous puissiez choisir librement vos organismes financiers par exemple. Autrement dit, il faut pouvoir disposer du choix de supports le plus large possible.

Ne pas savoir gérer correctement son contrat

Au moment de souscrire à une mutuelle santé, vous avez largement de choix sur le mode de gestion de votre contrat. Effectivement, vous avez bien le choix entre gérer vous-même votre contrat ou confier la gestion à un tiers. Si vous avez suffisamment de temps pour analyser, mettre à jour et vérifier votre contrat, vous pourrez vous occuper de la gestion. Dans le cas contraire, il vaut mieux faire recours à un professionnel.

Author

Écrire Un Commentaire